Beaucoup moins de transports de déchets grâce au Revopack de DM Green

Lors du dernier salon Climate Show de Lausanne, la société vaudoise DM Green a présenté en avant-première le Revopack. Ce produit innovant permet de réduire le volume des déchets jusqu’à 95% !  Outre les économies de coûts de transport pour les collectivités publiques, il facilite aussi le travail des recycleurs. Décryptage de ce dispositif innovant et produit localement avec Elen Fourcade, responsable commerciale et Jean-Marie Divorne, directeur de DM Green.

« L’humain devient de plus en plus paresseux, notamment pour compresser lui-même ses canettes en alu ou ses emballages en PET », note Jean-Marie Divorne. De ce constat de base, DM Green a fabriqué un système ingénieux. « Le Revopack permet de laminer, sans les broyer, les bouteilles en plastique, les emballages en fer blanc, le PET ou encore les canettes en alu », précise Elen Fourcade.

Reste que le Revopack n’est pas un compacteur à déchets. Au contraire de ce dernier, il ne crée pas d’amalgames, mais lamine les emballages les uns après les autres. Cette technique permet d’une part de ne pas dégrader la matière et d’autre part de ne pas créer de micropolluants. Les emballages plastique, une fois laminés, ne sont plus ronds. Ils ne roulent donc plus sur les tapis automatiques des recycleurs et permettent une reconnaissance plus facile du type de déchets. « Nous facilitons le travail des recycleurs qui sont en bout de chaîne », souligne Elen Fourcade.

Ce dispositif s’adresse à trois publics cibles prioritaires : les déchetteries communales, les déchetteries industrielles (notamment dans le domaine pharmaceutique) et la grande distribution. Avec, à la clé, d’énormes gains en termes de place. « Après leur passage dans le Revopack, les briques à boisson ont un volume en baisse de 85%. L’économie de place est de 95% pour les canettes en alu », selon Elen Fourcade. Les transports vers les centres de tri sont ainsi nettement moins nombreux. Cela permet de réduire les va-et-vient et donc d’économiser des coûts et des émissions de CO2.


Un dispositif sur mesure et durable

L’autre avantage du produit de DM Green est qu’il s’adapte aux besoins techniques des recycleurs, afin d’éviter de gros travaux. « Il est évolutif et complètement adaptable aux installations des clients », rappelle Jean-Marie Divorne. En outre, le montage est fait uniquement sur place, en collaboration avec la SUVA pour la prévention des accidents. « C’est un produit réellement durable puisque toutes les pièces peuvent se remplacer facilement et sont fabriquées par des partenaires locaux ». 

Le retour sur investissement d’un Revopack est très rapide. « Il est difficile de donner des chiffres exacts puisque cela dépend du volume de déchets et de l’éloignement du lieu de recyclage, mais quelques petites années à peine suffisent dans des conditions optimales », précise Elen Fourcade.


Surface de travail doublée à Denges

L’équipe de DM Green regorge déjà de nouvelles idées pour le Revopack. « Nous avons déjà des demandes pour une version XL. Nous planchons actuellement pour une station qui permet deux entrées distinctes de déchets. On peut également imaginer une version avec un aimant pour trier le fer blanc de l’alu », selon Jean-Marie Divorne.

Tous ces projets font que l’entreprise, basée à Denges voit la vie en vert. Elle prévoit d’ailleurs de doubler la taille de ses locaux de production. Affaire à suivre, donc !



Un article parut dans CleantechAlps

Propos recueillis le 13 février 2019 au Climate Show de Lausanne


Imprimer